L’équipe

Eliane :
Grainesdebonheurs_Eliane
Agée de 56 ans je suis mère de 2 enfants et grand-mère de 2 petits enfants.
Au cours de ma vie professionnelle (25 années à EDF), j’ai mis en œuvre de nombreux talents en terme de management d’équipes, de gestion de projets et de service aux clients. J’ai particulièrement le sens de l’organisation, du discernement et une grande ouverture d’esprit. Je convaincs et j’entraine les gens avec moi grâce à ma vision positive des choses. J’éclaire les personnes qui travaillent avec moi et j’ai ainsi réussi tous les projets que l’on m’a confiés ou que j’ai entrepris. J’en suis d’ailleurs fière et c’est ce qui me donne de l’assurance pour entreprendre aujourd’hui. J’aime me dépasser et j’aime approfondir les choses. Je procède avec méthode, j’imagine une vision d’avenir et je conçois les stratégies pour les concrétiser.
J’ai ressenti, il y a 6 ans, le besoin d’une contribution pour construire la société de demain et laisser une autre Planète à nos enfants et petits enfants. Ce projet en est l’expression et il constitue un petit pas.
J’aime le sport en général, le basket ball en particulier. J’ai passé beaucoup de temps dans les salles de sports. J’aime aussi la randonnée, la Nature, les jeux, la Mer, j’aime faire de la musique. J’aime surtout faire les choses ensemble et j’aime être en famille.
Je découvre la méditation en pleine conscience. Je suis mon chemin et je suis heureuse. Je suis en accord avec moi même et j’ai vraiment envie de créer cette entreprise coopérative.

Yannis :
Agé de 40 ans, je suis père de 5 enfants et directeur du centre de Coopération AlterEgo. J’y travaille également en tant que formateur et consultant. J’accompagne les organisations qui souhaitent fonctionner de manière coopérative afin de gagner en efficacité et en qualité de vie au travail. J’ai décidé de soutenir le projet lancé par Eliane car mon épouse et moi même avions un rêve d’animer un jour un lieu comme le futur café culturel et des familles. Mon épouse est naturopathe de formation et nous consommons bio depuis plus de 15 ans. Nous sommes tous les deux animateurs et j’ai eu une carrière de comédien et metteur en scène pendant 10 ans, ce qui nous permet de bien connaitre le monde de l’animation, le monde culturel et l’économie sociale et solidaire dont nous sommes issus.
Mon rôle dans le projet est d’être le garant du fonctionnement sociocratique.

Nathalie :
J’ai 46 ans et une formation en comptabilité, finance et RH. J’ai débuté comme comptable pour la grande distribution. J’ai donc une expérience de gestionnaire dans ce secteur. Ensuite, j’ai travaillé dans des structures associatives avec des missions de services publics. J’ai souhaité me spécialiser dans les secteurs sanitaire et médico-social et ainsi exercer dans un domaine d’activité proche de mes valeurs. J’ai saisi l’opportunité d’apporter mes compétences et mon expérience dans une structure participative et collective.

Michel :
Agé de 65 ans, retraité.
Après plus de 30 années d’activité en entreprise au sein de directions administratives, financières et des relations humaines, j’ai entamé une profonde réflexion sur le fonctionnement de nos sociétés et l’avenir de notre système économique. Le projet coopératif Graines de Bonheurs, alliant une coop bio et un lieu d’animations me paraît être pleinement en phase avec ces valeurs, en créant un pôle d’attraction convivial et en participant pleinement au développement de l’économie et de la vie locale.
J’ai donc décidé de soutenir ce projet en y apportant ma contribution et mes compétences au sein de l’équipe fondatrice.

Valérie :
Ce projet va permettre de développer l’économie locale, de créer des emplois et, en ouvrant sur une zone commerciale, de faire découvrir une alimentation plus saine à des personnes moins averties. Je crois beaucoup en Eliane, qui a le cran, l’envie et suffisamment de tripes pour se lancer dans cette aventure entrepreneuriale et humaine.

Nicole :
Je suis une cliente de produits bio depuis longtemps car je suis issue d’une famille d’agriculteurs qui s’est interrogée sur ses pratiques et qui au fil du temps s’est raisonnée. Aujourd’hui ma famille proche est productrice bio de fromage, pain, céréales, lait et viande. Je suis coordinatrice de la vie sociale dans un Etablissement Hébergeant des Personnes Agées Dépendantes. Ainsi je coordonne des projets intergénérationnels, culturels, sociaux et familiaux.
Je suis intéressée de suivre un projet participatif qui a pour but l’ouverture d’une épicerie bio car j’habite Bourgbarré et estime qu’il manque un magasin de produits locaux issus de l’agriculture biologique près de chez moi.
Je fais partie de la commission fournisseurs et producteurs locaux afin de rencontrer des personnes aux mêmes convictions et de participer au développement local selon mes valeurs : un commerce plus juste et des produits meilleurs pour notre santé.

Sandrine :
Après des études en environnement, j’ai travaillé 8 ans dans le domaine de la prévention de la pollution, des accidents du travail et des maladies professionnelles, principalement en milieu industriel. Par la suite, j’ai souhaité me réorienter vers un projet qui corresponde davantage à mes aspirations : participer à la construction d’un monde plus solidaire, respectueux de l’environnement et des humains. J’ai donc suivi une formation de conduite de projet en développement durable.
J’ai eu envie de m’investir dans le projet Graines de Bonheurs car il promeut l’agriculture biologique, les circuits courts, et offre un lieu de rencontre convivial ouvert à tous. Il est complètement en phase avec mes valeurs.

Valérie :
J’adhère au projet car il répond à mes convictions de manger sainement en favorisant les produits biologiques, locaux et équitables. Ceci permet de valoriser les produits de qualité et développer l’économie locale. En outre c’est un projet coopératif et participatif qui donne à chacun la possibilité de s’investir. Le café des familles quant à lui favorise le lien avec la population des alentours de Vern-sur-Seiche et peut servir de passerelle pour des actions de sensibilisation sur l’alimentation.

Julien:
Issu d’une formation d’ingénieur, j’ai travaillé tout d’abord 2 ans dans une société de services en informatique puis 3 ans dans le domaine des énergies renouvelables. Un voyage d’un an en Amérique du Sud m’a ensuite apporté une ouverture d’esprit nouvelle et une envie de travailler autour des produits biologiques et locaux.
A bientôt 30 ans je prépare actuellement une reconversion professionnelle dans la boulangerie et je m’investit en parallèle dans Graines de Bonheurs. J’y apporte mes compétences en gestion de projet au sein notamment de la commission communication.

Laisser un commentaire