Quelle opportunité économique pour le projet ?

Contexte politique : Nous vivons aujourd’hui dans une société qui encourage la compétition. Elle stimule l’enrichissement individuel et elle promet une croissance économique sans limites. Cette perspective n’est pas sans conséquence ni difficulté. Un autre courant est possible, il suit une autre direction, celle de la convivialité et de la solidarité. Des expériences sont menées dans d’autres pays : la poursuite du bonheur est affirmée par le petit royaume asiatique du Bhoutan et l’objectif du « vivre bien » est introduit en Bolivie et en Équateur.

Contexte économique : Dans un contexte de crise, la baisse de la consommation des ménages semble moins impacter les produits bio : 49% des Français consomment des produits bio au moins une fois par mois, 8% de manière quotidienne. Les citoyens sont soucieux de préserver leur santé et privilégient des aliments de qualité. 72% des personnes interrogées se disent prêtent à payer plus cher un produit fabriqué en France.

Contexte technologique : Les technologies de l’information ont permis de gagner du temps, mais cela se fait au détriment des liens sociaux. Le défi de « Graines de Bonheur » est d’amener les habitants à retrouver le plaisir d’acheter des produits sains tout en créant des relations conviviales autour de moments d’échanges.

Contexte environnemental : Dérèglement climatique, effondrement de la biodiversité, disparition des terres agricoles paysannes, pollution des cours d’eau, utilisation abusive d’intrants chimiques et d’OGM… Aidez nous à contribuer à la préservation de la planète et de ses habitants!

Contexte légal : La Société Coopérative d’Intérêt Collectif (SCIC) « Graines de Bonheurs » bénéficie d’un contexte légal favorable qui s’illustre par le projet de loi sur l’Économie Sociale et Solidaire.

Une offre alternative : Différentes initiatives existent dans le secteur sud de Rennes Métropole. :
– Commerces de produits biologiques : Scarabée Biocoop à Cesson Sévigné ; Biocoop Les pieds sur terre à Janzé.
– Regroupements de producteurs locaux : Brin d’Herbe à Chantepie ;
– Bar avec des animations : l’Antiseiche à Noyal-Châtillon-sur-Seiche.

Dans ce paysage, Graines de Bonheurs propose d’allier les trois concepts et cette philosophie : convivialité, respect de l’humain, actions et échanges sur des enjeux de notre société.
L’animation du bar revêt une importance capitale, située en cœur de ville, l’épicerie-café pourra devenir un partenaire actif de la vie associative et culturelle, ouverte aux initiatives et pour tout public : organisation de soirées par des associations…
La proximité d’autres commerces sont plutôt des atouts mutuels, pour diversifier l’offre et amener de nouveaux clients.

Laisser un commentaire